c'est l'homme à la tête de mots
elle avec en tête, telle entêtée caillou
si la lui coupe sifflette,                     il tombe héros 
poitrail à toute allure
traversé radical
table nette
rase,       l'affleure à langues moqueuses jusqu'au ras des rebords
là ,                une foule de détails s'amasse commissure
légèrement baveux, c'est l'homme du rêve d'elle, a volé
le rat des mollets jusqu'à en faire
un rat des chambres sombres
un catalogue des échos  
tièdes,                         une tartine dans mon café
                                d'où un soir j'ai sorti la lune