7




on me prend par le travers du corps, je me laisse mener bien que je sois une grande personne, pleine mère dessus dessous, qui doute ? qui doute allons allées
à larges flancs, puis certains arrondissements sous la paume, celle qui court, mais doucement sentez, un petit trot on penche
le front
à voir ceci est moi
ceci est mon , il n'y en a pas d'autre, ceci est attaché au moi, quoi que j'en veuille chaque petit matin m'abîme du ceci, m'affecte la peau même se penche le front
sur les plis avec fascination jusqu'à l'horreur même.

































============================7
&