26










Si je meurs, je veux qu'on m'empaille...
avec soin, bouche entr'ouverte,
pour y glisser une cigarette et des bonbons à la réglisse
et pour laisser aux derniers mots le chemin de sortir...
Empaillée,
je veux qu'on m'aime encore,
posée entre les choses avec précaution attentive...
pas de secousses dans le flou du plumeau,
une juste attention aux restes de la nuit, relief de
repas et d'os tendres, oeil lapin de belle couleur angora coiffé tresse et dos blanc
tous les matins, siffler autour du cou l'invitation du jour
la bouteille d'eau claire, le papier à rouler...
                                                 matin et soir, du thé...
                                         et deux petits éclats de rire


             
Vous même supposé indépendant mais délicat
patient de mes raideurs,
pointilleux du fardeau
secouerez en sortant vos étoffes à mes pieds
bien comptées de nos comptes,
que tous les chiffres en tombent ...



ce temps me va si loin aux emmanchures,

je souffle ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 












 












============================t26
&